BANVILLE RENCONTRE KUPKA « Je suis seul, ô mon rêve! / Mon regard triste et pur / S’élève / Jusqu’au limpide azur. / Et d’anges ou d’oiselles / Dans l’éther bleu, je vois / Des ailes / Et j’écoute des voix. » — La Rencontre poétique

Frantisek Kupka, Le rêve, 1909, huile sur carton, 31,30 x 32 cm, Museum Bochum, Kunstsammlung Je suis seul, ô mon rêve! Mon regard triste et pur S’élèveJusqu’au limpide azur. Et d’anges ou d’oiselles Dans l’éther bleu, je vois Des ailes Et j’écoute des voix. Théodore de Banville, « Nuit » dans Dans La Fournaise, 1872 Roch, le […]

via BANVILLE RENCONTRE KUPKA « Je suis seul, ô mon rêve! / Mon regard triste et pur / S’élève / Jusqu’au limpide azur. / Et d’anges ou d’oiselles / Dans l’éther bleu, je vois / Des ailes / Et j’écoute des voix. » — La Rencontre poétique

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s