PULSATION (Paul Auster)

Arbrealettres


 

PULSATION

Ceci qui s’éloigne
se rapprochera de nous
de l’autre côté du jour.

Automne : une simple feuille
mangée de lumière : et la verte
vision du vert sur nous.
Où la terre ne finit pas,
nous, aussi, nous deviendrons cette lumière
à l’instant où la lumière
meurt
dans la forme d’une feuille.

OEil béant
dans la faim du jour.
Où nous n’avons pas été
nous serons. Un arbre
prendra racine en nous
et s’élèvera dans la lumière
de nos bouches.

Le jour sera devant nous.
Le jour nous suivra
dans le jour.

(Paul Auster)

View original post

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s