LA CHAPELLE DE TENDRESSE (Armand Robin) — Arbrealettres

LA CHAPELLE DE TENDRESSE Dans l’ensilencement d’un monde chu en tombe, Battement de battant, trop tendrement j’ai carillonné, Me balançant ombreux, ballant tendrement. Dans l’ombre j’ai oscillé, battement de battant. (Armand Robin) Illustration: Siegfried Zademack

via LA CHAPELLE DE TENDRESSE (Armand Robin) — Arbrealettres

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s