Entre les seins de l’absence (Christophe Bregaint) — Arbrealettres

Entre Les seins De l’absence Cette longue corde De l’infini Retient nos mains Vers autant d’ailleurs Qu’il est possible d’arpenter Jusqu’à la douceur tranchante D’une lune noire Avant que vivre Ne se dissolve Dans la terre rouillée Par le sang (Christophe Bregaint) Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/ Illustration: Guy Borremans

via Entre les seins de l’absence (Christophe Bregaint) — Arbrealettres

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s