La pomme rouge (Maurice Carême)

Arbrealettres



La pomme rouge

Assis contre un gros tas de bois,
Je savoure une pomme rouge;
Tout autour de moi, je ne vois
Que de menues fourmis qui bougent.

Le bonheur, serait-ce cela?
Calmement, j’écoute mon coeur
Battre, encor plus léger que moi,
Au milieu des menthes en fleur.

Je regarde le ciel ranger,
A coups de brise, ses nuées.
Le soleil cire ses souliers.

Moi, je mange ma pomme rouge,
Bougeant comme le monde bouge,
Ingénument, sans y penser.

(Maurice Carême)

View original post

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s