L’Elixir d’oubli [Le Paris des merveilles, tome 2]

Page 53


J’ai retrouvé avec joie Louis Denizart Hypollite Griffont, la baronne de Saint Gil, Azincourt (le chat ailé un peu snob)…
On croise aussi George Méliès, Arsène Lupin, Cartouche…

Cette fois c’est le meurtre d’un antiquaire qui va entraîner Griffont dans les méandres de la guerre qui fait rage entre les fées et les dragons depuis des siècles.
L’enquête de Griffont nous amène à retourner dans le passé (ce n’est pas un voyage dans le temps, juste un retour narratif… il y a de la magie partout mais pas dans ce genre), un petit saut au XVIIIe siècle (extrêmement bien placé, surtout que j’y suis arrivée un matin avant de sortir du métro… impossible de reprendre avant le soir !).
Pierre Pevel en profite pour nous faire vivre la rencontre entre Griffont et Isabel de Saint Gil, la création des cercles des mages et approfondir le panorama du monde de la…

View original post 75 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s