Il y a toujours quelque part (Pierre-Albert Birot)

Arbrealettres


Victor Ehikhamenor the_doors ] [1280x768]

Il y a toujours quelque part
Des gens qui frappent à une porte qui ne s’ouvre pas
Mais ceux qui sont dedans devraient ouvrir
Car les murs sont transparents
Comme l’amour d’une Vierge

(Pierre-Albert Birot)

Illustration: Victor Ehikhamenor

View original post

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s