Belle est la vie (Bernard Delvaille) — Arbrealettres

Pourquoi tenir dans mes bras ce fantôme de la vitesse ce noeud de gorge le vin et le vent rival de son silence So long Chaque fois tout change La crainte rit absurde Seule la réalité s’impose plus juste plus vraie et toute appréhension se fait vaine Alors belle est la vie (Bernard Delvaille)

via Belle est la vie (Bernard Delvaille) — Arbrealettres

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s